Jeudi 26 Juillet 2018 – Jean-Pierre Lebreton “Cassini-Huygens : une nouvelle vision du monde de Saturne après 13 années d’exploration. ”

La mission Cassini-Huygens, lancée en Octobre 1997 de Floride, est arrivée à Saturne après 7 ans de voyage. Saturne est une planète géante gazeuse, dont l’atmosphère est principalement composée d’hydrogène et d’hélium. La mise en orbite de Cassini-Huygens autour de la planète a été effectuée le 1er Juillet 2004. Fin décembre 2004, Cassini a largué Huygens en direction de Titan sur la 3ème orbite de Saturne, à une distance de plus d’un million de km. Après 3 semaines de croisière, Huygens a plongé dans l’atmosphère de Titan, la plus grosse lune de Saturne, pour une descente en parachute de 2h30 jusqu’à son atterrissage à la surface, où il fait très froid, -180 °C. L’atmosphère de Titan est principalement composée d’azote et de méthane. A la surface, l’eau se trouve sous forme de glace, mais le méthane s’y trouve sous forme liquide. Huygens nous a révélé un monde étonnamment ressemblant à la Terre, ou le méthane joue le rôle de l’eau sur terre. Lors de ses 126 survols rapprochés de Titan, Cassini a fait une cartographie radar et infrarouge complète de la surface. L’atmosphère de Titan est le siège d’une chimie organique provenant de la photodissociation à haute altitude du méthane et de l’azote par les rayons UV émis par le soleil : Titan est la plus grande usine chimique dans le système solaire. Cette chimie organique complexe fabrique la brume épaisse orangée présente dans toute l’atmosphère jusqu’à sa surface. Cassini a révélé de nombreux lacs et des mers de gaz naturel (un mélange de méthane et d’éthane) aux hautes latitudes nord, mais un seul lac près du pôle sud. La composition de l’atmosphère de Titan montre des variations importantes dues aux effets saisonniers. Saturne tourne autour du Soleil en un peu plus de 29 ans, donc une saison sur Saturne et sur Titan, dure environ 7,5 ans. Les observations des anneaux, de l’atmosphère et du champ magnétique de Saturne, ainsi que celles de Titan et de plusieurs autres lunes de glace, ont apporté de nombreuses informations inédites sur le monde de Saturne. Encelade, qui possède un océan d’eau sous une épaisse croûte de glace d’eau, et dont le fond est en contact avec le noyau rocheux, est devenue, tout comme Titan, une cible privilégiée pour l’étude des mondes océans (« ocean worlds ») potentiellement « habitables ».
Cassini-Huygens est une mission qui a été menée dans le cadre d’une collaboration internationale exemplaire sous la direction de deux agences spatiales: la NASA, l’ESA, et avec une forte contribution de l’Agence Spatiale Italienne. En France, le CNES a apporté un fort soutien financier à plusieurs laboratoires du CNRS et des universités engagés dans la mission. Afin de préserver en particulier Titan et Encelade pour leur exploration future, Cassini a été précipité en fin de mission dans l’atmosphère de Saturne où il s’est désintégré le 15 septembre 2017 lors du « Grand Finale ».

Biographie : Jean-Pierre Lebreton est astrophysicien, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de l’étude des atmosphères planétaires . Il travaille actuellement au Laboratoire de Physique et Chimie de l’Environnement et de l’Espace à l’Université d’Orléans. Il a été le chef de la mission Huygens, dont l’objectif était d’aller se poser sur Titan, un des satellites de la planète Saturne. Le résultat majeur de cette mission a été la mise en évidence d‘un cycle du méthane (avec des rivières, des nuages, des mers) similaire au cycle de l’eau terrestre. Il a par ailleurs fortement participé à la mission Rosetta, dont l’objectif était d’étudier une comète, en étant responsable scientifique d’un des instruments de cette sonde spatiale.

Vendredi 27 Juillet 2018 – Discussion sous les étoiles entre deux astronautes et un astrophysicien

C’est une soirée exceptionnelle et inédite en Auvergne à laquelle vous invite Astr’Auvergne : une discussion entre deux astronautes; sur le passé, le présent et le futur de l’exploration spatiale habitée.
Depuis l’exploit réalisé par Yuri Gagarine en Avril 1961, l’homme n’a cessé de repousser les frontières humaines, jusqu’à son apogée en Juillet 1969 avec le premier pas de l’humanité, représenté par Neil Armstrong, sur la Lune. Depuis, la conquête spatiale est plus guidée par l’avancée des connaissances scientifiques plus que par des démonstrations de forces.
Quelles découvertes majeures ont été faites depuis la fin de la Guerre Froide grâce à l’espace ? Quelles sont les différentes étapes qui précédent l’envoie de l’homme dans l’Espace ? Que fait-on aujourd’hui encore dans l’Espace ? Quelles sont les prochaines étapes de l’exploration spatiale habitée ?
C’est à ces questions que les deux astronautes tenterons de répondre. La discussion sera animée par Nicolas Laporte, astrophysicien à l’University College de Londres et spécialiste de l’étude des premières galaxies de l’Univers.

Biographie Jean-Jacques Favier : Jean-Jacques Favier est un astronaute français du Centre National d’Etude Spatial (CNES) et Professeur à l’Université Spatial International de Strasbourg. Il a passé 17 jours dans l’Espace à bord de la navette Columbia lors de la mission STS-78. Au cours de cette mission, il a notamment travaillé sur les effets de l’apesanteur et a posé la première pierre de la Station Spatiale Internationale.

Biographie Claude Nicollier : Claude Nicollier est le premier astronaute Suisse de l’Agence Spatiale Européenne. Il a passé plus de 42 jours dans l’Espace et a volé à bord des navettes Atlantis, Endeavour, Columbia et Discovery. Au cours de ces missions, il a notamment réparé le Télescope Spatial Hubble et a effectué une sortie dans l’Espace durant 8 heures. Il est aujourd’hui professeur à l’école Polytechnique Fédérale de Lausanne.

Samedi 28 Juillet 2018 – Etienne Klein « Qui est légitime à parler du temps »

Au fond, à quoi le temps ressemble-t-il vraiment ? Est-il comme notre langage le raconte ? Comme nous croyons le percevoir ou le vivre ? Comme le représentent les physiciens ? Comme le pensent les philosophes ? En d’autres termes, qui a autorité pour en parler le mieux, avec les arguments les plus forts, tirés des plus hautes sources ? qui peut donc se prévaloir d’avoir mis la main sur le temps ?

Biographie Etienne Klein : Etienne Klein est physicien, directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Il est spécialisé dans les domaines de la physique des particules, de la physique quantique mais aussi de la philosophie des sciences. Il consacre une partie de son temps à diffuser les connaissances scientifiques auprès du grand public, notamment lors de son émission hebdomadaire « La conversation scientifique » sur France Culture et avec la publication de nombreux ouvrages pour le grand public.