Jeudi 26 Juillet : « Se repérer dans l’Espace »

Depuis toujours l’homme a cherché à voyager; d’abord sur Terre, puis sur les mers et enfin depuis quelques décennies dans les airs et l’espace. Mais comment faire pour se repérer au milieu de l’océan ou encore en plein milieu d’une forêt sans outil technologique? Au cours de cette après-midi, les enfants apprendront à lire le ciel et à se repérer grâce aux étoiles.

Parmi les activités proposées :

– Séance de planétarium (proposée par l’ASTRAP, pour tous les niveaux)
– Fabrication de Carte du Ciel (pour tous les niveaux)
– La fabrication de constellations 3D (pour les 13-15 ans)

Vendredi 27 Juillet : « La vie dans l’Espace, climat et habitabilité »

En Juillet 1969, Neil Armstrong fut le premier homme à poser le pied sur un sol qui n’était pas celui de la planète Terre : la Lune. Aujourd’hui, près de 50 ans après cet exploit, des hommes vivent en permanence dans l’Espace, à l’intérieur de la Station Spatiale Internationale.
Peut-on passer sa vie entière dans l’Espace ? Quelles sont les éléments indispensables pour qu’un être humain vive dans l’Espace ? La vie s’est-elle développée sur d’autres planètes et si oui quelles formes ont nos « voisins » extra-terrestre ?
Ce sont toutes ces questions qui seront abordées au cours de cette après-midi à travers la présentation des différentes planètes et plusieurs activités :

– Un simulateur d’aurores boréales (pour les 10-12 ans et les 13-15 ans)
– Un simulateur de planètes (pour les 7-9 ans)
– Un voyage en réalité virtuelle dans notre Système Solaire
– La construction de lunette astronomique de poche (pour les 7-9 ans)
– La fabrication de comètes (pour tous les niveaux)
– La construction de maquette de fusées et d’engins spatiaux
– Des jeux magnétiques (pour les 10-12 ans et les 13-15 ans)

Par ailleurs, et en raison de l’éclipse lunaire du soir, pour les plus grands un atelier sera consacré au lien entre Volcanisme et Éclipse Lunaire.

Samedi 28 Juillet : « Les phénomènes astronomiques intrigants »

L’Univers regorge de phénomènes que les scientifiques n’arrivent pas à expliquer où qu’ils ne peuvent pas reproduire dans leur laboratoire.
Par exemple, est-ce qu’un trou noir est vraiment noir ? Comment peut-on utiliser les planètes comme accélérateur de fusées ? Qu’est-ce qu’une supernovae et pourquoi peuvent-elles nous donner des informations sur l’histoire de notre univers ?
Toutes ces thématiques seront abordées au cours de cette après-midi à travers les présentations des astrophysiciens et des activités ludiques telles que :

– Un simulateur d’assistance gravitationnelle
– Un voyage en réalité virtuelle

A la fin de chacune de nos journées de découverte, les participants repartiront avec leur création réalisée durant les activités, les cadeaux gagnés lors du quizz et des étoiles plein la tête !

Les encadrants :

Romain Artigue : Romain est astrophysicien, enseignant, spécialisé dans l’étude des objets compacts (étoiles à neutrons, trous noirs). Il est le président d’Astro-Jeunes, l’association en charge de l’école d’astronomie.
Laurianne Palin : Laurianne est astrophysicienne, spécialisée dans l’étude des aurores polaires. Elle est depuis 2017 coordinatrice de projets éducatifs européens et de médiation scientifique.
Nicolas Laporte : Nicolas est astrophysicien, spécialisé dans l’étude des galaxies les plus lointaines. Il travaille actuellement à l’University College London.
Aurélia Giret : Aurélia est astrophysicienne, spécialisée dans l’étude des molécules à l’origine de la vie dans l’Univers. Elle est depuis 2013, chargée de projet et médiatrice scientifique.
Fabien Defrance : Fabien est astrophysicien, spécialisé dans les méthodes d’observations de l’Univers dans le domaine radio. Il travaille actuellement au California Institute of Technology aux Etats-Unis.
Alexis Ruffenach : Alexis est chercheur-ingénieur en aléas naturels et spécialiste de la météo de l’espace et de ses impacts au sol. Depuis 2014, il travaille au centre R&D d’EDF Energy au Royaume-Uni.
Arnaud Beth : Arnaud est astrophysicien, spécialiste des atmosphères planétaires. Il travaille actuellement à l’Imperial College de Londres sur l’analyse des données de la sonde Rosetta.
Maxime Chauvin : Maxime est astrophysicien, spécialiste des objets compacts (étoiles à neutrons, trous noirs). Il travaille actuellement ….
Martin Rey : Martin est astrophysicien, spécialiste de la cosmologie. Il travaille actuellement à l’University College London.
Renaud Allioux : Renaud est astrophysicien. Il a cofondé en 2016, la société EarthCube dont l’objectif est d’automatiser l’extraction d’information d’images satellite grâce aux technologies d’intelligence artificielle.